•   .
  •   06.78.19.22.20

La méditation : combien de temps?

La méditation : des effets durables

Les bénéfices de la méditation sont à la fois immédiats et de long terme.

Immédiat comme l’est un moment d’heureuse solitude dans une nature inspirante. La respiration ralentit, les pensées se font plus rares, et un sentiment paisible d’harmonie s’installe dans l’esprit. Plus tard, la simple mémoire de ce moment est susceptible de nous faire revivre l’état mental associé.

Ce que montrent les études scientifiques concernant la méditation

meditation-tempsUne étude déterminante conduite en 2011 par l’Université Harvard et l’Hôpital central de Cambridge dans le Massachusets a montré qu’en huit semaines de pratique, la méditation a contribué à réduire l’anxiété des pratiquants et leur a procuré un plus grand calme ; il a en outre été constaté chez les pratiquants une augmentation de la taille des zones du cerveau associées à la mémoire, à l’empathie, au sens du soi, et à la régulation du stress.

D’autres études scientifiques menées aux Etats-Unis et en Europe ont montré que 20 minutes par jour pendant 30 jours suffisaient à produire des résultats. Les chercheurs de l’Université de Californie à San Francisco (UCSF) ont établi que des enseignants ayant suivi un court mais intensif programme de méditation, ont fait preuve de moindres sentiments de dépression, d’anxiété ou de stress, tout en étant plus ouverts à la compassion.
Bien sûr, la pratique au cours des ans ne fait que renforcer ces résultats. C’est ainsi qu’une étude de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) a mis en évidence une augmentation de la plasticité cérébrale dans le cortex du cerveau de méditants de longue date, l’importance des changements intervenus dans le cerveau étant en corrélation directe avec le nombre d’années de pratique de la méditation. (La plasticité cérébrale manifeste la capacité du cerveau à se réorganiser en fonction des expériences affectives, psychiques ou cognitives que nous vivons).

Faire de la méditation une courte et intense expérience est un bon début.

Quelques minutes de méditation valent mieux que rien. On peut y consacrer cinq à quinze minutes le matin ou le soir, dans un cadre assez dépouillé pour ne pas éparpiller notre attention. La longueur des sessions importe moins que le degré de concentration que l’on atteint pendant ces moments. En faisant de la méditation un rituel, fut-ce de quelques minutes par jour, les témoignages montrent que nous sommes capables d’accomplir davantage en en faisant moins.

En tout état de cause, méditer revient à s’extraire de la conscience ordinaire du temps et de l’espace… Loin de se fixer un objectif de longueur, il s’agit davantage de viser un état de bien-être mental et émotionnel.